Vue d’ensemble des différents types de bois

 

Le bois est une matière première durable et renouvelable incroyablement diverse. Chaque bois est unique. Chaque type de bois est unique par son grain, sa couleur, sa structure. L’immense diversité des arbres donne lieu à d’innombrables types de bois. Il est possible de les classer selon leurs propriétés, leur dureté et leur poids. Chaque type de bois s’adapte mieux à certaines utilisations. Découvrez les caractéristiques des types de bois que nous utilisons.

Portfolio de HIRAM Floors – Aperçu des types de bois que nous utilisons

 

Douglas

 

Chêne

 

Frêne

 

Sapin blanc

 

 

Chaque type de bois se distingue des autres. Chaque type de bois a certains avantages et quelques inconvénients. Nous prenons réellement à coeur de nous procurer exclusivement du bois de grande qualité issu de forêts gérées durablement. Apprenez de nos experts quel type de bois est adapté à votre projet.

La solidité du bois

 

La durabilité des différents types de bois est généralement déterminée par des classifications spécifiques ou par des normes. Celles-ci concernent la durabilité des bois dans les espaces extérieurs.

Par exemple, la norme DIN-EN 350-2 donne un aperçu de la résistance naturelle des différents types de bois contre les organismes xylophages, notamment les champignons ou les insectes. Dans ce cadre, les bois sont répartis dans des classes de durée allant de 1 (longuement durable) à 5 (peu durable).

Bois régionaux versus bois exotiques

La plupart des essences de bois qui poussent dans notre région sont moins résistantes aux intempéries que les bois exotiques. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les bois exotiques sont plus utilisés pour les espaces extérieurs, les terrasses ou les façades. Cela ne signifie pas que nos bois régionaux ne sont pas adaptés aux espaces extérieurs. Simplement, il faut avoir conscience que leur durabilité, sous l’influence du soleil, du vent, de la pluie et de la neige, est plus limitée que celle du bois exotique – sans aucune protection du moins.

Ce tableau renseigne sur la durabilité naturelle des bois les plus utilisés en Europe, sur leur résistance aux champignons et aux nuisibles en extérieur. Cette norme permet de bien choisir les bois à utiliser en extérieur, cependant, elle n’a pas d’influence sur l’utilisation en intérieur, en raison, évidemment, des conditions différentes.

Types de bois | Classe de durée (du duramen)
Ipé (Bois exotique) | 1
Mahagoni (Bois exotique) | 2
Bangkirai (Bois exotique) | 2
Bongossi (Bois exotique) | 2
Chêne européen (Bois indigène) | 2
Douglas allemand, Mélèze | 3 - 4
Epicéa, sapin | 4
Frêne | 5
Type de bois avec une humidité d’environ 8-10 % | Dureté en N/mm²
Ipé (Bois exotique) | 72
Mahagoni (Bois exotique) | 38
Bangkirai (Bois exotique) | 63
Bongossi (Bois exotique) | 55
Chêne européen (bois indigène) | 34
Douglas allemand, Mélèze | 18; 19
Epicéa, sapin | 12
Frêne | 38

La dureté des différents bois

 

Les bois se différencient par leur dureté. Si leur robustesse se constate en extérieur, leur dureté s’observe particulièrement en intérieur.

 

Bois tendre versus bois dur

Les bois tendres poussent dans les régions froides. En général, il s’agit des conifères sempervirents. Ils croissent moins vite que les bois durs, s’adaptent aussi bien aux espaces intérieurs qu’extérieurs. On compte parmi les bois tendres eux notamment le douglas et l’épicéa.

Les bois durs, comme le chêne par exemple, le hêtre ou l’érable, sont essentiellement utilisés en intérieur. Ils appartiennent à la famille des feuillus et sont aussi divers que les bois tendres.

On dit généralement que les conifères appartiennent aux bois tendres et les feuillus aux bois durs. Fondamentalement, ceci est valable pour la plupart des types de bois. Il y a néanmoins quelques exceptions. Selon l’échelle de Brinell qui mesure la dureté des matériaux, le bois est tendre jusqu’à 20 N/mm². A partir de 31 N/mm², le bois est dit dur. Les types de bois compris entre ces deux mesures sont « moyennement durs ».

Reconnaître les différents types de bois – Une classification des bois selon la couleur

 

Chaque bois a sa propre couleur naturelle. La palette de couleurs des différents bois va du blanchâtre, clair, au rougeâtre et au brunâtre.

Les couleurs spécifiques des bois sont déterminées par leur texture. La lumière et en particulier les rayons UV ont une incidence différente selon les bois, selon la profondeur qu’ils atteignent. Le processus de fabrication, en particulier le séchage, a également une influence sur la couleur du bois.

 

• Blanchâtre, pour le sapin par exemple (le sapin blanc), l’érable ou le châtaigner.

• Jaunâtre, pour le frêne par exemple, le douglas ou le bouleau.

• Rouge-brun, pour l‘aulne par exemple, le hêtre ou le chêne rouge.

• Brunâtre, pour le chêne par exemple, ou l’acacia.

•Noirâtre, pour l‘ébène par exemple.

 

Les traitements des surfaces peuvent jouer sur la couleur naturelle du bois, la modifier ou la faire ressortir. Un vernis clair ou une huile naturelle conserve les tons naturels du bois en lui assurant une protection suffisante. Un traitement secondaire peut générer une couleur singulière, par le biais d’huiles de couleurs ou de solutions alcalines colorées. Cela est valable pour les parquets, mais aussi pour les meubles en bois. Ci-dessous, des indications sur les différentes manières de traiter le bois de votre parquet.